« L’Illusion » – Maxime Chattam

Vous mettrez bien un peu de Shinning dans votre séjour ?

Résumé

Bienvenue à Val Quarios, petite station de ski familiale qui ferme ses portes l’été. Ne reste alors qu’une douzaine de saisonniers au milieu de bâtiments déserts. Hugo vient à peine d’arriver, mais, déjà, quelque chose l’inquiète. Ce sentiment d’être épié, ces «visions» qui le hantent et cette disparition soudaine… Quels secrets terrifiants se cachent derrière ces murs ? Hugo va devoir affronter ses peurs et ses cauchemars jusqu’à douter de sa raison…

Mon avis

Difficile de ne pas trouver de parallélisme entre  « L’Illusion » et la référence hors catégorie : Shinning. Evidemment, quand on s’approche de ce monument, on s’attend toujours à subir les foudres des puristes. Un peu poussif au début, je me suis armé de patience pour me plonger dans cet univers montagnard. Et la magie a finalement opéré. L’ambiance est grisante. Maxime Chattam a toujours le don de nous emmener vers une fin à laquelle on ne s’attend pas. Et en parlant, je reste sur ma faim car le dénouement est assez plat. J’attends donc son prochain roman en me disant que ce n’était qu’un léger faux pas.

Références

CHATTAM, Maxime. « L’Illusion ». Éditions Albin Michel, 10/2020.  464 pages.

« L’Institut » – Stephen King

Jusqu’où la manipulation mentale peut-elle mener ?

Résumé

Au coeur de la nuit, à Minneapolis, des intrus pénètrent la maison de Luke Ellis, jeune surdoué de 12 ans, tuent ses parents et le kidnappent.

Luke se réveille à l’Institut, dans une chambre presque semblable à la sienne, sauf qu’elle n’a pas de fenêtre. Dans le couloir, d’autres portes cachent d’autres enfants, dotés comme lui de pouvoirs psychiques.

Que font-ils là ? Qu’attend-on d’eux ? Et pourquoi aucun de ces enfants ne cherche-t-il à s’enfuir ?

Mon avis

Fidèle à son rythme d’un bouquin annuel, Stephen King nous plonge cette fois dans l’univers des expérimentations. Une fresque noire, pour le Roi de l’épouvante, mais qui ne contentera pas forcément tout le monde. Certains y voient un mix entre Ça et Charlie. C’est assez bon… mais pas aussi prenant que ces références. Vous n’en sortirez pas indemnes pour autant.

Références

KING, Stephen. « L’Institut ». Editions Albin Michel, 01/2020. 608 pages.