« Pas de pissenlits pour le cadavre » – Andrea H. Japp

Quand la mort et un gros chien font bon ménage…

Le résumé :

Chloé et Louise ont peu de choses en commun mais l’amitié qui les lie est indéfectible. Après un douloureux divorce, Louise a décidé de devenir fleuriste. Et si Chloé est dentiste, c’est avec plaisir qu’elle consacre ses après-midi à aider son amie, ça la change des molaires.
Jusqu’au jour où une surprise macabre les attend dans l’arrière-boutique : un type très très mort au milieu des branches d’amandier. Pas de panique, les innocents ne vont pas en prison.
Mais lorsque les preuves commencent à s’accumuler contre nos deux héroïnes, le calme n’est plus de mise.

L’avis de Sébastien :

Entre humour noir et humour tout court, je ne me suis pas vraiment ennuyant en découvrant le nouvel opus de Andréa H. Japp. Il faut dire qu’aucun détail ne manque pour se plonger au cœur de cette aventure rocambolesque où chaque détail vous fait rebondir vers l’un ou l’autres personnage. Mais qui est vraiment le meurtrier. Car, même si on rigole beaucoup, il y a bien un cadavre au milieu de cette avalanche de fausses pistes. La mort est une chose, en rire en est un autre. Il faut admirablement maîtriser sa plume pour captiver le lecteur de la première à la dernière page, alors qu’un bon gros toutou sème la zizanie dans votre subconscient. Un chouette bouquin pour un chouette moment de lecture. 

Les références :

JAPP, Andrea H. « Pas de pissenlits pour le cadavre ». Editions Pygmalion. 04/2021. 328 pages.