« L’homme qui pleure de rire » – Frédéric Beigbeder

Fin de parcours pour Octave Parango…

Résumé

Octave Parango a été concepteur-rédacteur dans les années 1990, model scout dans les années 2.000 . Le voici qui découvre dans les années 2010 un nouveau métier…
Après 99 Francs sur la tyrannie de la publicité et Au secours pardon sur le marchandisation de la beauté féminine, ce nouveau roman satirique, hilarant et désespéré clôt la trilogie d’Octave Parango sur les aliénations contemporaines.
Tout est malheureusement vrai (et vécu) dans cette satire, hilarante et désespérée, des dérives de notre société de divertissement.

Mon avis

Fin d’une trilogie où Frédéric Beigbeder jongle avec une certaine dextérité entre le vrai et l’imaginaire. Octave Parango, le double littéraire de l’auteur, est conduit à l’échaffaud par l’entremise d’une page blanche alors que tout le monde attend sa chronique sur les ondes de France Inter.

Véritable panflet contre la radio publique, rien n’échappe à la plume aigisée du maître de l’humour sous psychotropes.

Références

BEIGBEDER, Frédéric. « L’homme qui pleure de rire ». Editions Grasset, 01/2020. 320 pages.

Auteur : Le fil à la page

Ma passion pour les livres n'a aucune limite vu que j'en dévore 2 à 3 par semaine. Pour moi, il s'agit d'une véritable addiction positive car je peux voyager dans tous les univers de l'imagination. Je vous invite à partager cette passion et à découvrir mes présentations.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s